Les déchets dangereux

Qu'est-ce qu'un déchet dangereux ?

Un déchet dit dangereux est un déchet qui est polluant, voire toxique et qui peut représenter un risque pour la santé ou l’environnement. Il est peut-être hautement inflammable, explosif, nocif, irritant, corrosif ou encore écotoxique…
En raison de leur toxicité, ces déchets nécessitent un traitement adapté, en accord avec la réglementation en vigueur.

 Parmi les déchets dangereux on trouve :

  • la soude,
  • l'acide,
  • les solvants,
  • les produits phytosanitaires ,
  • la peinture,
  • l'huile de friture ou de vidange,
  • l'engrais,
  • la colle,
  • la résine,
  • les piles,
  • les batteries
  • les radiographies...

Tous ces déchets sont à déposer en déchèterie.

 

 On trouve également :

  • les bouteilles de gaz  : à rapporter chez votre fournisseur avec ou sans consigne si la bouteille est identifiable,
  • l'amiante :  le fibrociment, l'éverite et l'amiante ne sont pas acceptés en déchèterie. Pour connaître la liste des repreneurs, cliquez ici.),
  • les DASRI (Déchets d'Activités de Soins à Risque Infectieux) : Ces déchets ne doivent pas être jetés dans les poubelles et ne sont pas acceptés en déchèterie. Les patients en auto-traitement ont la possibilité de rapporter leurs déchets d'activité de soins à risques infectieux (aiguilles, seringues) stockés dans les DASTRI (boîte jaune à couvercle vert). Demandez une boîte à votre pharmacien.  Pour connaître la liste des points de collecte rendez-vous sur www.dastri.fr,
  • l'essence : ce déchet n'est pas accepté en déchèterie, pour connaitre les filières cliquez ici.

 

Certains de ces déchets dangereux sont des DDS (Déchets Diffus Spécifiques). Pour en savoir plus sur les DDS cliquez ici.

 

 

Comment reconnaît-on un déchet dangereux ?

La plupart des déchets dangereux sont repérables grâce aux pictogrammes de danger présents sur leurs emballages.

En effet, s'ils sont mal manipulés ou mal stockés, les déchets dangereux peuvent provoquer des pollutions, incendies, explosions...

  • Attention : tous les produits qui présentent un pictogramme de danger sur leur emballage ne sont pas des DDS. A l’inverse, certains DDS ne portent pas de pictogrammes de danger (exemples : enduits, filtres à huiles de voiture…).

 

 

 

Les piles

Evacuez régulièrement vos piles usagées :
Elles peuvent s’oxyder rapidement et le mercure risque de couler. C’est dangereux et très polluant.

Stockez les piles neuves au frais :
La chaleur est très mauvaise pour la longévité des piles. Elles doivent être donc rangées dans des endroits secs et frais.

Stockez les piles usagées provisoirement dans une boite spéciale pour éviter de les jeter malencontreusement dans les ordures ménagères.

Les piles sont très toxiques !

Une pile de type R6 peut polluer tout un lac et provoquer des dégâts considérables sur la faune et la flore.

 

Tous les vendeurs de piles sont obligés de les reprendre gratuitement et de veiller à leur évacuation.

Dès l’achat de la pile, le consommateur participe au recyclage en payant une taxe d’élimination anticipée. Au cours du recyclage, on extrait le ferromanganèse, le zinc et le mercure, qui sont ensuite réutilisés dans l’industrie.

 Vous pouvez déposer toutes vos piles sur les déchèteries du SMICOTOM.


Qu'est-ce qu'un DDS ?

Un déchet dangereux, appelé DDS (Déchet Diffus Spécifique), est un déchet ménager issu d’un produit chimique pouvant présenter un risque significatif pour la santé et l'environnement. Il s’agit d’un produit utilisé, usagé ou périmé (que l’emballage soit vide, souillé ou avec un reste de contenu).

En quelques mots, un DDS est un déchet principalement issu des produits d’entretien, de bricolage et de jardinage pour les ménages. Il se présente sous formes liquide, solide, pâteuse ou gazeuse dans des contenants divers (cartons, aérosols, pots…).

 

Le saviez-vous ?

Ne jetez plus vos déchets spécifiques dans les poubelles et épargnez vos canalisations, laissez-les dans leurs emballages et apportez-les en déchèterie.

Nos déchèteries accueillent vos déchets issus de produits d'entretien, de bricolage et de jardinage.

 

 

 

DDS, quelles précautions nécessaires ?

Plus que tout autre déchet, il est important de se préoccuper de la fin de vie des DDS et d’adopter le comportement approprié.

Afin de préserver l'environnement et de prévenir les risques, les gardiens de déchèterie doivent prendre des précautions pour la manipulation et le stockage. Les usagers quant à eux doivent faire attention à leur geste de tri.

Les DDS présentent un risque significatif en raison de leurs caractéristiques physico-chimiques. Ils sont issus de produits dont la dangerosité, ponctuelle ou permanente, est susceptible d'entraîner une détérioration notable, temporaire ou définitive :

  • du sol ou du sous-sol,
  • de la qualité des milieux naturels (pollution de l’eau, de l’air ou du sol),
  • de l'intégrité de la faune ou de la flore,
  • de la santé.

 

Les produits qui ne sont pas concernés par la filière DDS :

- Radiographies,
- Produits de laboratoire,
- Produits non identifiés,
- Bidons d’huile et huile de friture,
- Extincteurs,
- Berlingots et bidons d’eau de javel,
- Aérosols liés à la cosmétique,
- Appareils contenant du mercure,
- Batteries,
- Matériaux souillés,
- Cartouches de gaz,
- Bombes anti-crevaison.

 

 

La majorité des produits générateurs de DDS regroupent des produits des particuliers utilisés pour l’entretien et le bricolage concernant :

  • La maison,
  • Le jardin,
  • La voiture,
  • La piscine,
  • La cheminée.

 

 

Où se trouvent-ils dans la maison ?

Les DDS peuvent se trouver :

  • dans le garage ou dans la cave (colles, mastics, peintures, enduits, décapants, polish, liquides de refroidissement, white spirit, antigels…),
  • dans les placards (imperméabilisants, alcools, insecticides…),
  • sous l’évier (déboucheurs, soudes, acides…),
  • dans l’abri du jardin (engrais, phytopharmaceutiques, anti-mousses, chlores pour piscines…).

 

 

Quel est le parcours des DDS une fois qu'ils sont déposés en déchèterie ?

Dès qu’ils sont collectés en déchèterie, les DDS font l’objet d’un premier tri par les gardiens qui les regroupent par grandes familles (aérosols, pâteux, acides…). Ce tri est indispensable pour éviter les mélanges des produits chimiques incompatibles (par exemple, il ne faut pas mélanger les acides et les bases).

Ensuite, les DDS sont enlevés en déchèterie et transportés par les opérateurs spécialisés vers un centre de regroupement, puis vers un centre de traitement dans lequel les DDS seront soit valorisés, soit éliminés dans des conditions respectueuses de l’environnement.

Aujourd’hui, seuls les filtres à huile peuvent être recyclés. A terme, le recyclage d’autres déchets pourra être envisagé.

 

 

Comment évacuer ses déchets spécifiques ?

Les déchets spécifiques ne vont pas à la poubelle ni dans les canalisations. Ils doivent être apportés en déchèterie, dans leur emballage d'origine.

Si le produit n'est plus dans son emballage d'origine, il doit être identifiable (étiquettes...).

 

Présentation du Smicotom

Le SMICOTOM, Syndicat Mixte pour la Collecte et le Traitement des Ordures Ménagères, est en charge de la gestion des déchets ménagers produits dans 2 Communautés de Communes du Nord Médoc. Pour réaliser cette mission, le SMICOTOM dispose de plusieurs sites de traitement gérés en régie directe.

Le Syndicat dispose également d'un réseau de 9 déchèteries et gère le transport induit par leur exploitation. Seule la collecte au porte à porte est réalisée par un prestataire, la SEMMGED, Société d'Economie Mixte Médocaine de Gestion des Déchets.

Le SMICOTOM réalise également des actions de communication, persuadé que l'information et la sensibilisation sont les leviers essentiels de la réussite des collectes sélectives de déchets.

Contact :

SMICOTOM
20 Zone d'Activités
33112 Saint Laurent Médoc
Tél. : 05 56 73 27 40
Fax : 05 56 73 27 41
Contact

Horaires d'ouverture :
De 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h00