smicotom

Je découvre et je comprends

Les filières des déchets

Le recyclage est un procédé qui consiste à réutiliser partiellement ou totalement les matériaux qui composent un produit en fin de vie, pour fabriquer de nouveaux produits.
De plus, certains déchets nécessitent d’être dépollués avant d’être traités.

Le recyclage des déchets présente un double avantage :
– Il permet d’abord d’économiser de la matière première et donc de préserver les ressources naturelles de notre planète.
– Il permet également de réduire le volume et le poids de nos poubelles et donc de limiter les risques de pollution de l’air et des sols.

En savoir plus sur

Le recyclage des emballages

Le recyclage est un procédé qui consiste à réutiliser partiellement ou totalement les matériaux qui composent un produit en fin de vie, pour fabriquer de nouveaux produits.

Le recyclage des déchets présente un double avantage :

– Il permet d’abord d’économiser de la matière première et donc de préserver les ressources naturelles de notre planète.
– Il permet également de réduire le volume et le poids de nos poubelles et donc de limiter les risques de pollution de l’air et des sols. 

Le recyclage du papier et carton

La fabrication de papier recyclé consomme moins d’énergie et d’eau que la fabrication initiale à partir de bois.

Le papier retourne à l’état de pâte à papier et sert à fabriquer de nouveaux journaux.

Tous les cartons se recyclent une dizaine de fois pour redevenir du carton.

recyclage

Le recyclage du métal

Les emballages métalliques récupérés sont les emballages en fer et ceux en aluminium.

Le fer est facilement récupérable au milieu d’autres déchets au moyen d’un tri magnétique grâce à un aimant. Le fer est recyclable à l’infini. Le recyclage permet de faire des économies de minerai de fer, d’eau et d’énergie.

L’aluminium est trié manuellement. Les emballages métalliques passent sous un aimant. Les emballages en fer sont aimantés, reste alors les emballages en aluminium. Leur recyclage permet de faire des économies de minerai (bauxite), d’eau et d’énergie.

recyclage metal Je découvre et je comprends SMICOTOM 33

Le recyclage des bouteilles plastiques

Recycler une tonne de bouteilles plastiques transparentes (bouteilles d’eau), permet d’économiser 800 kg de pétrole brut.

recyclage plastique Je découvre et je comprends SMICOTOM 33

Le recyclage du verre

Les verriers peuvent utiliser dans leurs fours jusqu’à 90% de calcin, matière secondaire issue de la collecte du verre après broyage. 
L’introduction de calcin présente de nombreux bénéfices. Au niveau environnemental, le recyclage permet :

  •  d’éviter l’extraction de matières premières
  •  diminue la quantité de déchets a éliminer 
  •  consomme moins de CO2 à la fabrication avec un gain de 500 kg de CO2 par tonne de verre recyclé
  •  diminue la consommation d’énergie nécessaire. 
recyclage verre e1620715738200 Je découvre et je comprends SMICOTOM 33

La filière textile – Re_fashion

La 2e vie des Textiles d’habillement, Linge de maison et Chaussures (TLC).

Qu’il soit troué, tâché, trop petit, trop grand ou tout simplement plus à votre goût, une deuxième vie l’attend.
Nous avons l’habitude de donner nos vêtements et chaussures en bon état à nos proches ou à des associations et ce, depuis toujours. Depuis quelques années, la nécessité de valoriser toutes les matières voit le jour dans un objectif de réduction des déchets ménagers mais aussi de réutilisation des ressources déjà produites. La culture de fibres naturelles consomme beaucoup d’eau et d’énergie sans parler de la pollution émanant de la production intensive. Il est donc essentiel de ne pas gâcher les matières qui peuvent être recyclées. Quel que soit leur état d’usure, le textile peut être déposé pour être réutilisé ou recyclé.

Qu’entend-t-on par textile ?
01 CAT. GRANDS VETEMENTS web Je découvre et je comprends SMICOTOM 33
02 CAT. PETITS VETEMENTS Je découvre et je comprends SMICOTOM 33
03 CAT. LINGE DE MAISON web Je découvre et je comprends SMICOTOM 33
04 CAT. CHAUSSURES web Je découvre et je comprends SMICOTOM 33
La cycle de vie des textiles
Filiere TLC complet BD Je découvre et je comprends SMICOTOM 33
Les opérateurs textile : ou donner ?

Opérateurs de réemploi local : la croix rouge (Hourtin, Lesparre Médoc, Talais)
La recyclerie du SMICOTOM (via le réseau des déchèteries)
Les opérateurs de réemploi et de recyclage : Le Relais
Localisez les bornes textiles dans Tous mes services

Comment donner ?
Consignes Op A3 Je découvre et je comprends SMICOTOM 33
  • Utiliser des sacs de 50 litres maximum (afin qu’ils puissent entrer dans les conteneurs),
  • Veiller à toujours bien fermer ces sacs (pour ne pas qu’ils se salissent),
  • Donner des vêtements propres et secs. Les vêtements souillés (peinture, graisse…), mouillés et moisis ne sont pas recyclables,
  • Attacher les chaussures par paires,
  • Si possible, séparer le textile des chaussures et de la maroquinerie,
  • Si le conteneur est plein, ne pas déposer les sacs par terre car ils risquent d’être abîmés. Signaler le au numéro indiqué sur la borne.

Les déchets dangereux

Un déchet dit dangereux est un déchet qui est polluant, voire toxique et qui peut représenter un risque pour la santé ou l’environnement. Il est peut-être hautement inflammable, explosif, nocif, irritant, corrosif ou encore écotoxique…
En raison de leur toxicité, ces déchets nécessitent un traitement adapté, en accord avec la réglementation en vigueur.

pictogrammes de danger Je découvre et je comprends SMICOTOM 33

La plupart des déchets dangereux sont repérables grâce aux pictogrammes de danger présents sur leurs emballages. En effet, s’ils sont mal manipulés ou mal stockés, les déchets dangereux peuvent provoquer des pollutions, incendies, explosions…

Attention : tous les produits qui présentent un pictogramme de danger sur leur emballage ne sont pas des DDS. A l’inverse, certains DDS ne portent pas de pictogrammes de danger (exemples : enduits, filtres à huiles de voiture…).

Parmi les déchets dangereux on trouve :

  • la soude,
  • l’acide,
  • les solvants,
  • les produits phytosanitaires ,
  • la peinture,
  • l’huile de friture ou de vidange,
  • l’engrais,
  • la colle,
  • la résine,
  • les piles,
  • les batteries
  • les radiographies…

Tous ces déchets sont à déposer en déchèterie.

On trouve également :

  • les bouteilles de gaz  : à rapporter chez votre fournisseur avec ou sans consigne si la bouteille est identifiable,
  • l’amiante :  le fibrociment, l’éverite et l’amiante ne sont pas acceptés en déchèterie. Pour connaître la liste des repreneurs, cliquez ici),
  • les DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risque Infectieux) : Ces déchets ne doivent pas être jetés dans les poubelles et ne sont pas acceptés en déchèterie. Les patients en auto-traitement ont la possibilité de rapporter leurs déchets d’activité de soins à risques infectieux (aiguilles, seringues) stockés dans les DASTRI (boîte jaune à couvercle vert). Demandez une boîte à votre pharmacien. Pour connaître la liste des points de collecte rendez-vous sur www.dastri.fr,
  • l’essence : ce déchet n’est pas accepté en déchèterie, pour connaitre les filières cliquez ici.
Certains de ces déchets dangereux sont des DDS (Déchets Diffus Spécifiques).
DDS CONCERNES Je découvre et je comprends SMICOTOM 33
Produits concernés

Un DDS est un déchet ménager issu d’un produit chimique pouvant présenter un risque significatif pour la santé et l’environnement. Il s’agit d’un produit utilisé, usagé ou périmé (que l’emballage soit vide, souillé ou avec un reste de contenu).
En quelques mots, un DDS est un déchet principalement issu des produits d’entretien, de bricolage et de jardinage pour les ménages. Il se présente sous formes liquide, solide, pâteuse ou gazeuse dans des contenants divers (cartons, aérosols, pots…).

Plus que tout autre déchet, il est important de se préoccuper de la fin de vie des DDS et d’adopter le comportement approprié.
Afin de préserver l’environnement et de prévenir les risques, les gardiens de déchèterie doivent prendre des précautions pour la manipulation et le stockage. Les usagers quant à eux doivent faire attention à leur geste de tri.
Les DDS présentent un risque significatif en raison de leurs caractéristiques physico-chimiques. Ils sont issus de produits dont la dangerosité, ponctuelle ou permanente, est susceptible d’entraîner une détérioration notable, temporaire ou définitive :

PRODUITS NON CONCERNES Je découvre et je comprends SMICOTOM 33
Produits non concernés
  • du sol ou du sous-sol,
  • de la qualité des milieux naturels (pollution de l’eau, de l’air ou du sol),
  • de l’intégrité de la faune ou de la flore,
  • de la santé.
Quel est le parcours des DDS une fois qu’ils sont déposés en déchèterie

Dès qu’ils sont collectés en déchèterie, les DDS font l’objet d’un premier tri par les gardiens qui les regroupent par grandes familles (aérosols, pâteux, acides…). Ce tri est indispensable pour éviter les mélanges des produits chimiques incompatibles (par exemple, il ne faut pas mélanger les acides et les bases).

Ensuite, les DDS sont enlevés en déchèterie et transportés par les opérateurs spécialisés vers un centre de regroupement, puis vers un centre de traitement dans lequel les DDS seront soit valorisés, soit éliminés dans des conditions respectueuses de l’environnement.

Aujourd’hui, seuls les filtres à huile peuvent être recyclés. A terme, le recyclage d’autres déchets pourra être envisagé.

Les piles
Les piles Je découvre et je comprends SMICOTOM 33

Evacuez régulièrement vos piles usagées :Elles peuvent s’oxyder rapidement et le mercure risque de couler. C’est dangereux et très polluant.

Stockez les piles neuves au frais : la chaleur est très mauvaise pour la longévité des piles. Elles doivent être donc rangées dans des endroits secs et frais.

Stockez les piles usagées provisoirement dans une boite spéciale pour éviter de les jeter malencontreusement dans les ordures ménagères.

Les piles sont très toxiques !

Une pile de type R6 peut polluer tout un lac et provoquer des dégâts considérables sur la faune et la flore.

Tous les vendeurs de piles sont obligés de les reprendre gratuitement et de veiller à leur évacuation.

Dès l’achat de la pile, le consommateur participe au recyclage en payant une taxe d’élimination anticipée. Au cours du recyclage, on extrait le ferromanganèse, le zinc et le mercure, qui sont ensuite réutilisés dans l’industrie.

Vous pouvez déposer toutes vos piles sur les déchèteries du SMICOTOM.

Les déchets de soins médicaux

Aiguille, cathéter, micro-perfuseur, seringue…
Nous ne savons pas toujours comment se débarrasser de nos déchets de soins médicaux de la bonne façon.

Le Code de la Santé Publique réglemente la gestion des déchets issus des activités de soins. En effet, ils doivent faire l’objet d’un tri dès leur production afin d’éviter tous risques infectieux, chimiques ou toxiques.

dastri Je découvre et je comprends SMICOTOM 33

Dans le cadre de la responsabilité élargie du producteur, l’éco-organisme DASTRI a été créé en 2012 pour soustraire les déchets de soins perforants des patients en auto-traitement du circuit des déchets ménagers.
Il met à disposition gratuitement pour les patients des contenants spécifiques appelés « boîtes à aiguilles » dans l’ensemble des pharmacies d’officine et des pharmacies à usage intérieur des établissements de santé.
Il collecte et élimine ces «boîtes à aiguilles» selon les réglementations environnementales spécifiques aux déchets d’activités de soins à risques infectieux. Il assure également une mission d’information communication et sensibilisation à l’ensemble des acteurs de la filière.

Ces boites à aiguilles sont destinées à recevoir ce que l’on appelle les PCT (piquants, coupants, tranchants) :

DASTRI PCT HD Je découvre et je comprends SMICOTOM 33
DASTRI AFF Filiere sans txt Je découvre et je comprends SMICOTOM 33

Le mode d’emploi : visuels réduit

Et les médicaments ?

Les médicaments non utilisés ou périmés ne se jettent pas à la poubelle.
Ils doivent être ramenés directement en pharmacie.

«Toutes les officines de pharmacie et pharmacies à usage intérieur sont tenues de collecter gratuitement les médicaments à usage humain non utilisés (MNU), contenus le cas échéant dans leurs conditionnements, qui leur sont apportés par les particuliers.»
Article R 4211-23 du Code de la santé publique.

Les médicaments non utilisés concernés par la reprise gratuite sont notamment les suivants :

  • sirops, solutions…
  • pommades, crèmes, gels…
  • comprimés, gélules, poudres…
  • aérosols, sprays…

Les déchets d’équipements électriques et électroniques

Les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) regroupent tous les appareils fonctionnant sur piles, secteur ou batteries. Les câbles et connectiques utilisés avec ces appareils sont aussi concernés.

De la plus petite clé USB au plus gros réfrigérateur, tous les appareils électriques et électroniques peuvent être recyclés quelle que soit leur taille, qu’ils soient en état de marche ou pas.

Les déchets ménagers électriques ou électroniques sont de plus en plus nombreux et de plus en plus variés.
Chaque année, les Français en produisent 1,6 million de tonnes, soit 25 kilos par habitant.

Pourquoi doit on gérer les DEEE ?

Les DEEE sont composés de matériaux polluants et de matériaux valorisables. La collecte et le traitement des DEEE permettent de limiter le gaspillage des ressources naturelles et d’éviter la propagation des substances polluantes, tels que les gaz CFC, le plomb, le mercure…

Recycler les DEEE est une obligation réglementaire qui participe au respect de l’environnement.

La composition des DEEE est très variée. On y trouve notamment (source Ademe) :

  • des métaux ferreux et non ferreux (10 à 85 %) ;
  • des matériaux inertes : verre (hors tube cathodique), bois, béton… (0 à 20 %) ;
  • des plastiques contenant ou non des retardateurs de flamme halogénés (1 à 70 %) ;
  • des composants spécifiques de nature très variable et qui peuvent représenter un danger pour la santé et l’environnement, comme les structures cristallines CFC, les piles, les tubes cathodiques, les condensateurs pouvant contenir des hydrocarbures halogénés, les cartes électroniques, les écrans à cristaux liquides, les relais ou commutateurs au mercure, les câbles ou les cartouches et toners d’imprimante.
computer recycling electronic waste Je découvre et je comprends SMICOTOM 33
La catégorisation des DEEE :
DEEE ECRANS Je découvre et je comprends SMICOTOM 33
DEEE GEM F Je découvre et je comprends SMICOTOM 33
DEEE GEM HF Je découvre et je comprends SMICOTOM 33
DEEE PAM Je découvre et je comprends SMICOTOM 33
Qu’est-ce que l’éco participation ?

L’éco-participation est la contribution de l’acheteur d’un équipement neuf au financement de son élimination.
Cette éco-participation est intégralement versée par les producteurs aux éco-organismes.

Elle peut être répercutée de façon visible jusqu’à l’utilisateur : la mention de l’éco-participation sur les étiquettes de manière visible et séparée du prix du produit est obligatoire pour les ampoules et les appareils électriques ménagers, mais ne l’est pas pour les équipements électriques professionnels et les petits extincteurs.

th Je découvre et je comprends SMICOTOM 33

Depuis le 13 août 2005, les produits électriques mis sur le marché portent le logo poubelle barrée  indiquant qu’il ne faut pas les jeter à la poubelle.

Pour protéger l’environnement et sauvegarder les ressources, les états de l’Union Européenne ont mis en place une filière de collecte, de dépollution et de valorisation des déchets électriques et électroniques.

Cette filière s’appuie sur le principe récent de la Responsabilité Elargie aux Producteurs (REP) qui reporte sur le consommateur, par l’intermédiaire du producteur, la charge financière des coûts d’élimination des déchets qu’il génère.

Depuis le 15 novembre 2006, tous les produits électriques et électroniques vendus aux ménages, en ligne ou en magasin, sont soumis à l’éco-contribution ou éco-participation dont le montant s’ajoute, de façon visible et transparente, au prix de chaque produit.

Perçue auprès du consommateur au moment de l’achat, cette contribution environnementale constitue la principale ressource financière de la filière des DEEE ménagers.

En France, afin de remplir leurs obligations, les producteurs ont créé pour les DEEE ménagers, quatre éco-organismes agréés par les pouvoirs publics : Ecologic, Eco-systèmes, PV Cycle (pour les panneaux photovoltaïques uniquement) et Recyclum (lampes uniquement).

LOGOS ECOORGANISMES Je découvre et je comprends SMICOTOM 33

A quoi correspond le montant de l’éco participation ?

Le montant de l’éco-participation correspond aux coûts opérationnels de collecte séparée, d’enlèvement, de dépollution et de valorisation des DEEE, mis en place par les éco-organismes pour le compte de leurs producteurs adhérents.

eco participation Je découvre et je comprends SMICOTOM 33

Ces coûts prennent donc en compte des prestations aussi larges et diverses que la collecte et l’enlèvement des déchets, leurs traitements ainsi que les moyens mis en œuvre pour garantir la qualité environnementale et sociale des opérations.

Cette éco-participation n’est pas une taxe.
C’est un système de financement collectif, solidaire et totalement transparent pour le consommateur.
C’est un principe vertueux qui participe à un changement profond de société en déléguant au couple « producteurs/consommateurs » des responsabilités qui étaient traditionnellement confiées au couple « service public/contribuables ».

Son application concrète va dans le sens d’une plus grande responsabilisation des citoyens à l’origine de pollutions ou de gaspillage.

Appareils hors d’usage ! Les avantages du recyclage
DEEE GRAPHIQUE PERFORMANCE Je découvre et je comprends SMICOTOM 33

Le recyclage des DEEE permet de réaliser des bénéfices. Le traitement des déchets quelques soient leurs origines permettent de créer de l’emploi. L’activité de collecte et de traitement des déchets (DEEE) représente 100 000 emplois. Ces emplois sont non délocalisables, car les DEEE collectés sur le territoire Européen doivent être traités au sein de l’Union Européenne.
Le recyclage permet le réemploi durable des matières premières présentes en quantité limitée sur la terre. En envoyant vos déchets dans un centre de traitement vous participez à l’enjeu du développement durable. Vous vous assurez aussi que vos déchets seront traités dans le respect de la réglementation, de la planète et de la santé de l’homme.

Les performances sur le territoire du SMICOTOM

122 370 appareils ont été déposés dans les déchèteries du SMICOTOM au cours de l’année 2019.
Cela représente 745 tonnes d’équipements électriques et électroniques soit environ 13 kg par an et par habitant.

Par rapport à 2018, nous notons une augmentation de 7,4 % de DEEE valorisés.